fleche_langueVersion françaiseEnglish versionVersion imprimable
  • Accueil
  • Planning
  • Réservations
  • Lieux
  • Partenaires

Cité de la musique.

Berio, ouverture

Scandale à la Scala de Milan le jour de la création de Passaggio, en 1963. Dans ce temple de l'art lyrique, le souffle contestaire de l'anti-opéra de Luciano Berio et Edoardo Sanguinetti provoque une véritable « atmosphère de bataille » (Umberto Eco). Cette « messa in scena » (messe en scène/mise en scène) place le sujet captif et humilié, sobrement nommé « Elle », entre deux masses : un chœur chanté en scène, un chœur parlé dans la salle. La tension habite tout l'espace par l'effraction de la parole de cette foule incarnant successivement l'ordre social, l'ordre du juge et de la religion, de la société de consommation et de spectacle.

Luis Fernando Rizo-SalomLe jeune compositeur colombien Luis Fernando Rizo-Salom tire également de l'enjeu spatial l'exaltation dramatique de sa création. Trois groupes de musiciens se déploient dans l'espace, tandis que l'électronique s'insinue au plus proche de l'auditeur, par le biais de petits haut-parleurs placés sous les sièges. Ce manifeste sonore invite selon son auteur à « prendre parti ou, tout simplement, à être spectateur ».

Programme

  • Luis Fernando Rizo-Salom Trois Manifestes, commande de l'Ircam-Centre Pompidou et de Radio France, création
  • Luciano Berio Passaggio

Distribution

Julia Henning, soprano
Ensemble intercontemporain
Direction Susanna Mälkki
Cappella Amsterdam (chœur chanté)
Daniel Reuss, chef de choeur
Le Jeune Chœur de Paris (chœur parlé)
Geoffroy Jourdain, chef de chœur
Réalisation informatique musicale Ircam Robin Meier

Coproduction Ircam-Centre Pompidou, Cité de la musique, Ensemble intercontemporain. Dans le cadre de la 4e Biennale d'art vocal.
Concert enregistré par France Musique. Diffusion le 17/08/09 à 23h.

Crédit photo : Luis Fernando Rizo-Salom © Johanna Salmon

Mardi 9 juin 2009, 20h30 / Cité de la musique, salle des concerts

Berio III

Coro, chef-d'œuvre de Berio, renoue avec l'idée du chant populaire après l'aventure des Folksongs. Mais ici, en l'absence de citations explicites, il s'agit d'un chœur des « techniques diverses allant du lied à la chanson, des hétérophonies africaines à la polyphonie » (Berio). Une anthologie unique des multiples manières de « mettre en musique » la voix. Caractéristant les trente et un épisodes de Coro, de courts textes poétiques anonymes alternent avec des fragments de Pablo Neruda et chaque chanteur se trouve associé à un musicien.

Luca Francesconi, qui fut l'élève et l'assistant de Luciano Berio, fait à son tour de l'alliance problématique entre la parole et le sonore, entre le monde instrumental et l'électronique, la force exploratrice de son œuvre. Interrogeant le pouvoir de la séduction sonore et la complexité de notre perception, Sirènes concentre l'oratorio « païen » d'origine, et se déploie tout autour de la salle de concert, devenue un gigantesque vaisseau sonore.

Luca FrancesconiProgramme

  • Luciano Berio Coro
  • Luca Francesconi Sirènes, commande de l'Ircam-Centre Pompidou, création

Distribution

Brussels Philharmonic-The Orchestra of Flanders
Direction Michel Tabachnik
Chœur de la Radio Flamande
Bo Holten chef de chœur
Réalisation informatique musicale Ircam Grégory Beller

Coproduction Cité de la musique, Brussels Philharmonic et Ircam-Centre Pompidou. Dans le cadre de la 4e Biennale d'art vocal.
Concert enregistré par France Musique. Diffusion le 31/08/09 à 23h.

Crédit photo : Luca Francesconi © Fermariello

Samedi 13 juin 2009, 20h30 / Cité de la musique, salle des concerts