Version imprimable
  • Accueil
  • Planning
  • Réservations
  • Lieux
  • Partenaires

Intervenants.

Andrée Ehresmann & Jean Paul Vanbremeersch

Comment modéliser la complexité et l'émergence en art ?

Nous essaierons de montrer comment l'émergence d'une œuvre d'art est l'expression d'une dynamique se développant dans un système hiérarchique de complexité croissante à multiples temporalités. Notamment, dans le cadre de notre modèle mathématique « les systèmes évolutifs à mémoire », nous analysons l'existence d'objets multiformes (à « double lecture ») émergeant dans le système sociétal d'un « monde artistique »; il pourrait s'agir de courants artistiques, issus de mouvements de pensée, de mouvements sociaux, culturels, scientifiques, technologiques. Ces objets s'intègrent dans le noyau archétypal d'un « artiste », agent individuel au niveau sociétal. Là, ils se comportent comme un objet encore plus complexe mais local, fruit de la résonance/confrontation entre agent/catégorie (artiste/sociétal). Celui-ci « mûrit » grâce aux boucles archétypales auto-entretenues, résonant par intégration locale dans le réseau des mémoires épisodique, sémantique et procédurale de l'artiste. Finalement, l'expression artistique ressurgira au niveau sociétal, et nous montrons comment cette production est bien une complexification émergente des stimuli sociétaux initiaux via le média représenté par l'artiste.

Andrée C. Ehresmann est professeur émérite à l'Université de Picardie-Jules Verne, et Directeur du journal international "Cahiers de Topologie et Géométrie Différentielle Catégoriques". En 50 ans de recherche mathématique, elle a publié environ 100 articles de recherche sur l'analyse fonctionnelle et la théorie des catégories, et édité et commenté les 7 volumes de "Charles Ehresmann: Œuvres complètes et commentées".

Jean-Paul Vanbremeersch est médecin, avec une spécialité en gérontologie et exerce à la fois en tant que pratique libérale et médecin coordinateur d'une maison de retraite. Il recherche depuis longtemps les causes des réponses des organismes à la maladie et à la vieillesse. Site internet

Depuis 1984, ils ont ensemble développé le modèle "Systèmes Evolutifs à Mémoire" pour des systèmes naturels complexes tels que les systèmes biologiques, sociaux ou culturels, avec une application (modèle MENS) aux systèmes cognitifs. Ce modèle est basé sur la théorie des catégories ; en particulier il caractérise une propriété ("principe de multiplicité") à la base de l'émergence d'objets ou processus de complexité croissante. Leurs résultats sont présentés dans leur livre récent "Memory Evolutive Systems" (Elsevier), qui reprend et développe une trentaine d'articles de recherche. Site internet commun sur les MES